Lettre d'information Été 2020

REPRISE CE 12 JUIN DES REUNIONS DU COMITÉ DIRECTEUR

Nous étions huit à discuter, non pas à la Maison de la Région Grand Est comme d’habitude, mais au domicile de Mireille Hincker, celle qui nous avait déjà généreusement accueillis en mars à l’occasion de son anniversaire. Ce vendredi, rien de spécial à fêter, juste le besoin de se revoir pour faire le point.

MALGRÉ LE CONFINEMENT

Claude Leclerc, notre secrétaire général, a opportunément rappelé que nous avions œuvré pour l’association malgré le confinement. Bertrand Merle est en train de finaliser les parcours de tous les résistants médaillés de Haguenau afin d’en faire une plaquette avec des exemples de germanisation (noms de rue, patronymes) pour la fin de l’année. Il porte aussi le projet de « Dictionnaire de la Résistance des Alsaciens » qui déclinerait les 26 lettres de l’alphabet, une tâche à répartir entre plusieurs rédacteurs dont par exemple Marie-Claire Allorent, prête à se charger des notices sur les camps de Struthof et de Schirmeck. Des gerbes de fleurs ont été déposées le 27 avril, journée nationale des victimes et des héros de la Déportation, hélas sans participation à la cérémonie. Tandis que le 8 mai, pour commémorer la victoire de 1945, Jean-Marie Esch a offert une aubade républicaine à ses voisins avec divers enregistrements, le poème d’Aragon « La rose et le réséda » , « Le chant des partisans » et « L’affiche rouge » de Léo Ferré. Un événement repris d’ailleurs sur notre site internet, régulièrement renouvelé. Le thème du CNRD ou Concours national de la Résistance et de la Déportation » autour du thème « 1940. Comprendre, refuser, résister » intéressait particulièrement Eric Le Normand pour son écho à la motivation des premiers résistants alsaciens : Ce thème a été reporté pour le CNRD de 2021. Comme notre sortie prévue à Colombey-les-Deux-Eglises, qui aura probablement lieu au printemps prochain et en voiture individuelle.

Quant à la traduction des textes du catalogue de l’exposition, elle a bien été terminée mais le contact avec des lycées de Kehl n’a pas encore été rétabli. Marie-José Masconi, présidente de l’AFMD 67 (Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation) a accepté d’être invitée à notre réunion. Déjà auteure du beau livre « La longue nuit de Lucie » consacré à sa mère, résistante et internée dans les bagnes allemands, elle prépare un nouvel ouvrage sur d’autres résistantes alsaciennes et lorraines trop méconnues. Comme sœur Marie-Rosa, qui, religieuse à Saâles, a été très active dans l’aide aux prisonniers de guerre évadés, ce que des archives consultées au couvent de Niederbronn en compagnie de Bertrand et de Jean-Marie l’ont confirmé.

ASSEMBLEE GENERALE EN NOVEMBRE !

Certaines associations ont décidé de tenir leur AG virtuelle sur Internet, avec des votes en ligne sur les bilans. A l’unanimité, nous avons décidé de tenir cette réunion statutaire annuelle (qui est aussi un moment de convivialité entre nos membres) le SAMEDI 7 NOVEMBRE, dans le même restaurant à Illhaueusern : notez vous déjà la date ! Et notre exposition va elle aussi se remettre à bouger avec la confirmation de son accueil en novembre-décembre à la Médiathèque de Brumath. Une information transmise par Damien Kleinmann, fils du résistant René Kleinmann dont la famille est originaire de cette commune où l’esprit de patriotisme a animé également Marcel Weinum, exécuté à 18 ans à la prison de Stuttgart après avoir été le moteur et l’âme du groupe de jeunes résistants « La Main Noire ».

En vous souhaitant une bonne santé et un bel été bien différent du printemps confiné,  recevez le bonjour de Marie Goerg Lieby, présidente de l’AERIA, avec le comité : Mireille Hincker, Jean-Marie Esch, Claude Leclerc, Bertrand Merle, Marie-Claire Allorent et Damien Kleinmann.

L’AERI ou Association pour des Études sur la Résistance Intérieure, réunit à partir de 1993 et sous l’égide de la Fondation de la Résistance à Paris d’anciens résistants. Unis par le souhait de « raconter la Résistance de bas en haut, du local au national ». Leur projet ? Tout d’abord, rassembler des données inédites à intégrer dans des DVD-Rom par des équipes de bénévoles dans chaque département (ou région). Le but faire sortir de l’anonymat d’innombrables hommes et femmes

Marie Goerg Lieby, présidente de l’Association pour des Études sur la Résistance Intérieure des Alsaciens

et tout le comité.

Assemblée général de L’AERIA

Samedi 7 Novembre 2020 “dans le Haut-Rhin”

Inscrivez vous vite chez Mireille Hincker,

12 bdl Paul Déroulède 67000 Strasbourg

Tél: 06 63 64 75 11

laresistancedesalsaciens.6768@gmail.com

Une brève histoire de l'AERIA

Comment rendre hommage à ceux et celles qui se sont battus pour notre liberté ?

L’AERI ou Association pour des Études sur la Résistance Intérieure, réunit à partir de 1993 et sous l’égide de la Fondation de la Résistance à Paris d’anciens résistants. Unis par le souhait de « raconter la Résistance de bas en haut, du local au national ». Leur projet ? Tout d’abord, rassembler des données inédites à intégrer dans des DVD-Rom par des équipes de bénévoles dans chaque département (ou région). Le but faire sortir de l’anonymat d’innombrables hommes et femmes.

AERIA, La Résistance des Alsaciens

En conséquent, à Strasbourg, une première équipe se met en place en janvier 2002 avec d’anciens résistants comme Roland Netter et Raymond Olff et d’autres personnes. Ces derniers sont motivés par des recherches sur la Résistance dans les deux départements alsaciens. Jean-Paul Philipps est le président du premier bureau. Trois membres fondateurs (Jean Marie Esch, Mireille Hincker, Marie Goerg Lieby) font encore partie de l’actuel bureau.

Perrine Rostaing-Lethenet devient ensuite présidente et organise des réunions auxquelles prennent part des fils/filles de résistants, des historiens et d’autres. Mais faire coïncider le contexte historique et surtout la spécificité de l’annexion de fait de l’Alsace 1940-1945 avec le schéma national de la France sous l’Occupation est difficile. Toutefois, la solution viendra en 2011 avec l’apport d’un historien, Eric Le Normand, qui a déjà l’expérience de la réalisation du DVD-Rom sur « La Résistance en Savoie ».

1. Rendre Hommage

 

 

2. Transmettre des connaissances historiques

 

 

3. Encourager des études

Une convention est signée avec la Région Alsace et les deux conseils départementaux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin. Les trois collectivités signent une convention avec l’AERIA et financent le poste de ce chercheur durant trois ans, jusque début 2016. Pendant que l’AERI continue de faire connaître « la résistance des petites gens » grâce à une trentaine de DVD-Rom sur les résistances locales comme « la Résistance en Ardèche », les recherches de l’AERIA en Alsace et à Paris dans les archives publiques et privées se multiplient. Des réunions de bénévoles et d’autres avec des universitaires composant le Conseil scientifique appelé à valider le travail sont tenues régulièrement.

La Présentation du DVD-Rom La Résistance des Alsaciens

L’historien rencontre les derniers témoins des actes d’opposition ou de résistance au nazisme voire des descendants. Si bien qu’en juin 2016, le DVD-Rom « La Résistance des Alsaciens » est présenté au collège de Châtenois puis en octobre à l’Hôtel de Ville de Paris, avec le soutien de la Fondation de la Résistance.

Fin 2016, l’AERIA propose à la Maison de la Région (Strasbourg) une nouvelle réalisation : une exposition intitulée « La Résistance des Alsaciens » destinée au grand public et aux scolaires. Ses 31 panneaux (textes, photos, cartographies…) sont un résumé du travail encyclopédique qu’est le DVD-Rom (13 000 noms, 700 fiches, 2500 photos, vidéos etc.).

En 2018, l’exposition itinérante a été installée dans une quinzaine de localités du nord au sud de l’Alsace. Elle a également été dupliquée par le MM Park (La Wantzenau, près de Strasbourg) qui la présente en permanence dans son vaste espace muséal consacré à la Deuxième Guerre mondiale. L’AERIA souhaite évidemment proposer cette exposition à des communes hors de la région.

Vous pouvez télécharger le communiqué de presse de l’AERIA ainsi que la liste des expositions et des conférences « La Résistance des Alsaciens » en cliquant sur ce lien :

logo_aeria

Siège social – Présidente, Mme Marie Goerg-Lieby

2 rue de Barr

67201 ECKBOLSHEIM

Bureau – Trésorière, Mme Mireille Hincker

12 Bld Paul Déroulède – 67000 STRASBOURG

laresistancedesalsaciens.6768@gmail.com

NOS PARTENAIRES

NEWSLETTER